SMART CITIES

smartcitie

Le thème principal choisi pour cette cinquième édition de votre journal « Hello Word !!! » est le  concept de « smart cities » ou « villes intelligentes ». Être smart, c’est recourir à un réseau toujours plus puissant d’infrastructures et de services numériques. C’est aussi être à la mode. Or, il faut toujours se méfier un peu de la mode. Ce pose alors la question de savoir Villes intelligentes : promesses de renouveau et d’efficacité ou chimère ?

Le concept de «villes intelligentes» fait écho au développement spectaculaire des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Ce concept voudrait que les infrastructures urbaines soient connectées en permanence pour faciliter les déplacements et optimiser les ressources naturelles et énergétiques.

Il est à noter ici que ce n’est pas la ville qui est elle-même intelligente, ce sont d’abord ses habitants, ses élus, son administration, ses entreprises. L’intelligence des villes est avant tout l’intelligence des gens. C’est un écosystème intelligent par les gens, pour les gens et avec les gens.

Aujourd’hui le sujet est international et concerne l’ensemble des zones urbaines, des plus opulentes aux plus déshéritées, des plus anciennes aux plus récentes. D’évidence, il est bien plus facile d’envisager la création de villes plus «intelligentes» là où les villes naissent que là où il faut revoir leur organisation et leurs réseaux. Dans le premier cas, des villes neuves peuvent être envisagées et organisées comme smart. Dans le second cas, les démarches peuvent être plus valablement dites Smarter, car il s’agit de rendre plus intelligent l’existant.

Mais il n’est absolument pas certain que les données puissent autant changer la ville que l’électricité ni que le Big data conduise à transformer la gestion municipale en Big Brother(le suivi des habitants à la trace) et elle peut aussi apporter ses problèmes (de sécurité des réseaux et de maîtrise technologique, notamment), néanmoins c’est une entrée pour innover dans les relations entre habitants et villes.

Les articles suivant de ce dossier consacré au « smart cities » vont donc permettre de mettre l’accent sur les piliers du concept à travers la présentation des différents domaines qui y sont liés à savoir l’électricité, la construction, les télécommunications et l’informatique ; mais on va également s’attarder sur les tendances actuelles du concept, sur ces villes/métropoles qui appliquent aujourd’hui le concept de « smart city » ; Et surtout nous finirons par un regard novateur sur l’application et l’utilisation de ce concept dans notre belle ville de Yaoundé.

Par AG MBALLA.

Sources :

 

Post Author: Team Hello World