Retour sur les soutenances à l’École Nationale Supérieure Polytechnique

La fin de la session de rattrapage annonce pour les étudiants en dernière année de l’ENSP, le moment tant attendu, celui de la soutenance du mémoire de fin d’études, couronnant cinq années (pour la plupart) de dur labeur, de ‘nocturnage’, de stress. Malgré le retard de la tenue des premières soutenances, elles se déroulent tout de même dans de bonnes conditions avec la présence et le soutien de la famille et des amis proches des soutenants. Il est vrai que bien des soutenances ont eu lieu depuis lors, mais quelques-unes se sont démarquées et sont sorties des rangs de par le dynamisme et les différentes émotions ressenties, entre autres celle de FONKWA Baudouin du génie mécanique dont le thème a été la MISE EN PLACE D’UN SYSTEME D’ASPIRATION, DE STOCKAGE ET DE VALORISATION DE LA SCIURE DE BOIS traitée au profit de Dino et fils S.A ; ceci devant avoir comme impact à long terme de favoriser le développement durable à travers la réutilisation d’un produit (sciure de bois) souvent considéré comme un déchet et longtemps vilipendé dans l’environnement. Ce qui fait de cette soutenance une particularité est le fait que cet ancien élève ingénieur sous le coup de l’émotion et après avoir traversé des périodes très difficiles dit-il ait versé quelques larmes suite à sa mention annoncée Très Bien par le jury. La mention excellent, une mention pouvant faire rêvasser plus d’un élève ingénieur à l’ENSP dont l’obtention serait synonyme d’une parfaite maîtrise du thème par ce dernier et a priori d’un parcours remarquable au sein de l’école ; comme il a par exemple été la situation des ING. FOMEKONG Evaris du département informatique, ENGA ETOKA Florine du département des télécommunications qui au passage est la première des filles à avoir obtenu cette mention ou encore de KUM KUMBONG Yandy du département électrique. Au profit de Ashdown Advisory Group, cet informaticien se serait présenté au jury avec pour thème la CONCEPTION ET L’IMPLEMENTATION D’UN SYSTEME DE TRACKING DU TRAFIC CHEZ LES OPERATEURS DE TELECOMMUNICATION D’UN ETAT ; ce qui devrait avoir pour retombées à long et court termes l’augmentation du budget de l’Etat (retombée économique directe) et la surveillance de la déclaration des revenus de toutes multinationales opérant dans un Etat respectivement. ENGA et KUM ont pour leur part marqué leur empreinte par l’entremise de leur présentation portant tour à tour sur la MISE EN PLACE D’UNE PLATEFORME DE SUIVI ET PREVISION DU TRAFIC ET DES RESSOURCES DU BACKBONE IP/MPLS exposée au rendement d’Orange Cameroun au service Dimensionnement et Optimisation Core IP ; et sur ELABORATION OF RIGHT OF WAY DETERMINING FACTORS AND DEVELOPMENT OF THE DIFFERENT FORMULAE FOR IS CALCULATION DURING THE TRANSIT OF ELECTRICITY THROUGH AN EXISTING ELECTRICAL GRIL. Du côté du génie industriel, le dynamisme comme à son usage s’est vivement fait ressentir, comme il a été le cas de DOUANGNI AZANGUIM FRANCK dont l’étude a porté sur l’ELABORATION D’UN SYSTEME DE MANAGEMENT INTEGRE (SMI) APPLIQUE A UNE PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (PME) DE SERVICE sous la hiérarchie de SBES (Solutions Builder Equipements Supplier). Ayant ainsi leur diplôme en poche certains de ces nouveaux ingénieurs répondent déjà à la question de ce qu’ils aimeraient faire après, comme il en est de FONKWA qui envisage travailler dans les plus grandes industries nationales et internationales et entreprendre dans divers domaines ou bien DOUANGNI qui lui voudrait devenir ingénieur process/ingénieur de méthode, ou encore FOMEKONG qui par contre voudrait continuer son apprentissage dans les domaines de l’informatique (big bata) et physique (astronomie). Il faut mentionner qu’à ce jour les soutenances n’ont pas toutes encore eu lieu, le génie électrique devrait sans doute bientôt clore avec celles-ci et le génie civil ouvrir avec ses premières soutenances. Tout en espérant le meilleur pour le reste des soutenants, nous leur souhaitons de faire autant que leurs promotionnaires qui eux ont eu la satisfaction et l’immense joie d’enfin obtenir leur diplôme.
EBOLE Vanessa, 4GI

Post Author: Admin

2 thoughts on “Retour sur les soutenances à l’École Nationale Supérieure Polytechnique

    Franck DOUANGNI

    (14 octobre 2016 - 9 h 29 min)

    Bonjour,

    Je tiens juste à apprécier cette initiative et les actions en cours d’exécution pour la bonne marche de  » HELLO WORLD « . Je vous félicite tout en vous demandant d’aller de l’avant. Certes, ce n’est pas du tout évident, surtout avec la pléthore de notions que vous avez à assimiler pour remplir vos devoirs académiques.

    Je vous encourage à continuer dans cette lancée et vous propose mon soutien en cas de besoin.

    Cordialement,

    Franck DOUANGNI
    Ingénieur Polytechnicien,
    Option Génie Industriel.

      FREDDY TEDEM

      (16 octobre 2016 - 19 h 38 min)

      Merci grand frère

Commentaires fermés.