L’Intelligence Artificielle dans mon quotidien

Nous côtoyons de plus en plus des produits de l’intelligence artificielle (IA) et dans beaucoup de domaines de la vie courante elle intervient. C’est ainsi que nous pouvons parler du tout nouveau modèle de robot-laveur de la gamme Braava, appelé Braava Jet Mopping Robot. Il nettoie tout seul et à votre place de façon autonome jusqu’à 32 m2 de surface. Braava est bien fait pour s’immiscer dans les petits recoins et fournir une expérience de nettoyage optimale grâce à son jet placé à l’avant. Sa petite taille lui permet de glisser en dessous  de certains meubles, il évite les obstacles et ne s’arrête que lorsque toute la surface de votre sol est propre. Avec moins de 18 centimètres et pas plus d’un kilo ce robot nettoyeur ne coûte que 200 dollars (115 250 FCFA environ). Que dire alors du Moulinex compagnon qui Grâce à ses six programmes intégrés et ses cinq accessoires vous permettra de découper, préparer et cuire facilement tous les plats, de l’entrée au dessert ?

L’IA nous accompagne au quotidien dans nos décisions. Pour les achats en ligne par exemple, de nombreux sites utilisent l’expertise du machine Learning pour proposer des recommandations d’achats aux utilisateurs. Dans la même lancée, de plus en plus de sociétés cherchent constamment de nouvelles solutions pour améliorer leur expérience de service et ainsi donner aux clients ce qu’ils désirent. Joe JENSEN, vice-président de l’Intel ® Retail Solution disait : « Le monde du commerce est entrain de connaître un virage technologique important, qui lui permet de mieux comprendre le consommateur et d’optimiser ses activités ».  Parmi les solutions proposées par le groupe Intel, nous avons  le scan numérique, avec la technologie Intel® RealSense™ qui permet d’effectuer des mesures corporelles et de fabriquer une chemise Brooks Brothers sur mesure. Pour offrir des produits de qualité et adaptés à chaque client, la firme Nordstrom propose une solution de scan ultra-précise de votre pied pour proposer des chaussures qui vous aillent parfaitement.

Entre autres, sur la chaine chinoise Shanghai Dragon TV  en décembre dernier, une intelligence artificielle présentait la météo du jour aux téléspectateurs. « Je suis heureuse de commencer mon nouveau travail lors du solstice d’hiver ».  C’est  avec ces mots qu’elle illumina les téléspectateurs et les journalistes avec sa voix distinguée très semblable à celle d’un humain, fluide et naturelle.  Sa voix a atteint un score de 4,32 en naturalisme linguistique, tandis que l’homme est à 4,76. Nommée Xiaoice, l’IA mise au point par Microsoft, est basée sur le big data et le Cloud computing. Elle est capable de faire des commentaires sur l’instant, en fonction des données recueillies. L’un des responsables de la chaine a tenu à rassurer ses équipes en expliquant que Xiaoice ne remplacera pas des journalistes mais viendra en appui avec ses analyses basées sur le big data.

Que penser de L’agence de publicité McCANN qui recrute au Japon la première intelligence artificielle de publicité (AI-CD β) en tant que directeur de création ? En effet, AI-CD β (Artificial Intelligence -Creative Director Beta) rejoindra l’agence le 1er avril en même temps que 11 diplômés de l’université qui a mise au point cette IA. AI-CD β (AI-CD beta) a été conçu dans le cadre du projet “Creative Genome Project” l’un des premiers projets développés par Mc CANN MILLENNIALS. Pour un produit donné et un public visé, l’IA peut optimiser le mode de transmission du message publicitaire grâce à un travail de data mining de longue haleine pendant lequel l’IA a scruté d’énormes bases de données de publicité. Il est à noter que cette IA ne prendra véritablement pas de décisions, mais aidera ces collègues publicitaires en leur faisant des propositions.

Dans le paysage actuel des IA, on retrouve certains plus complexe tels que l’AlphaGO de Google DeepMind. DeepMind combine la technique d’apprentissage automatique « Deep Learning » avec une technique appelée l’apprentissage par renforcement. Le concept issu de cette association est appelé « Deep reinforcement Learning », ici le logiciel apprend en effectuant des actions et en observant leurs effets et conséquences. L’AlphaGo qui hérite de cette technique combine l’algorithme Monte-Carlo et les réseaux de neurones. Il ne s’agit pas d’une machine à qui l’on aurait inculqué par programmation toutes les combinaisons de jeu possibles, mais d’une machine qui a appris, à force d’entraînement, à apporter des réponses nouvelles et créatives à des situations inédites. C’est ainsi que l’AlphaGo a pu remporter la victoire d’un combat de titans entre lui et le champion du monde du GO. Le jeu GO est considéré comme l’un des plus difficiles à appréhender pour une intelligence artificielle de par la multiplicité des positions et des placements possibles sur le goban.

Enfin, TAY la jeune femme virtuelle de Microsoft créée pour discuter avec des jeunes de 18 à 24 ans,  le chat bot Tay visait à tester une nouvelle intelligence artificielle développée pour interagir avec les internautes. Tay propose ainsi aux utilisateurs de Twitter de discuter avec elle de tout et de rien. Elle a été conçue pour apprendre de ses expériences, adapter son discours et se créer une personnalité. Tay  n’était certainement pas encore prête pour un grand bain de foule. Elle aura fait parler d’elle en une seule journée sur Twitter, mercredi 23 mars avant d’être désactivée. Pendant cette journée, elle est passée en quelques heures d’une simple adolescente en une nazie,  conspirationniste et antiféministe. Elle dérapa suite à une campagne, où d’un effort coordonné, certains utilisateurs de Twitter se sont amusés à de ses compétences  pour la faire répondre de manière inappropriée. Microsoft avait pourtant mis en place de nombreux filtres et effectué des tests utilisateurs très divers afin qu’interagir avec Tay soit divertissant. Contre toute attente, elle a été réactivée le jeudi 30 mars 2016 pour être basculée ensuite en mode privé. Il est désormais nécessaire de faire valider son compte Twitter auprès d’elle avant de pouvoir initier une conversation. Tay ouvre cependant la voie à un futur internet où l’on pourra passer une commande en s’exprimant en langage naturel auprès d’une IA.

Face à cette montée en force de l’intelligence artificielle, nous regardons avec espérance l’avenir tout en appréhendant  avec calme et dextérité les nouveaux produits disponibles grâce à cette discipline

 

 

par    Joy  Jedidja NDJAMA

Post Author: Joy NDJAMA