innovation image

L’innovation

­Permettre l’accès à Internet de (presque) n’importe où sur la planète… et a fortiori depuis des zones reculées du continent africain. Tel est l’objectif ambitieux que s’est fixé le routeur BRCK. Conçu à Nairobi la capitale kenyane, il peut apporter internet dans les zones les plus faiblement couverte avec une autonomie électrique de 8 heures dans le cadre d’une utilisation maximale (20 personnes ou objets connectés à internet simultanément). Vendu 199 dollars, BRCK est une nouvelle start-up née au iHub à Nairobi, le coeur de la « Silicon Valley africaine ». Nouveau produit , produit innovant ,innovation ,invention, dans quelle catégorie classeriez vous cet équipement ? En attendant de connaître votre réponse, permettez nous de vous faire découvrir au travers de cet article les méandres du concept d’innovation.

« L’innovation est la mise en œuvre réussie économiquement sur un marché d’une idée nouvelle pour ce marché. » (Brézillon Patrick, professeur des universités).

  • S’il s’agit d’un produit ou d’un service, le produit ou service en question doit être : nouveau, c’est-à-dire inédit, commercialisé  et doit avoir trouvé des utilisateurs pour lesquels il a créé et crée de la valeur.
  • S’il s’agit d’un procédé, qui n’est pas nécessairement commercialisé étant en général à usage interne, cela suppose que ce procédé : soit inédit (au moins dans son champ d’action), fonctionne et crée la valeur attendue

Un produit, un service ou un procédé ne peut se voir accoler l’étiquette « innovation » ou le qualificatif d’« innovant » qu’après avoir atteint ces objectifs.

  1. Innovation et Invention

Le concept d’invention est très proche de celui d’innovation, mais distinct : une innovation est construite sur une invention, mais toute invention ne donne pas lieu à une innovation.

Askwar Hilonga a repris le modèle du filtre à sable qu’il a amélioré avec des nanotechnologies, pour créer un tout nouveau type de filtre. « Cette invention permettait de filtrer 97 % des micro-organismes. Ma version évoluée retient maintenant les métaux lourds et les pesticides », explique-t-il.
Il va lui falloir 4 ans pour faire sortir son concept du laboratoire. Et mettre sur pied un produit concret sur le marché et ainsi proposer une innovation.

La distinction majeure est qu’une invention est la concrétisation isolée d’une idée créative, alors qu’une innovation est un nouveau produit introduit avec succès sur un marché.

Une innovation ne se protège pas : ce sont les inventions sous-jacentes qui sont brevetées.

 

  • L’innovation et la créativité

L’innovation et la créativité sont aussi très souvent associées.

La créativité est le fait d’obtenir des idées nouvelles dans un cadre imposé et une direction donnée. Ce cadre pouvant être un brainstorming ou une contrainte de temps, légale, économique, etc. La créativité c’est mettre l’imagination dans un cadre.
On peut dire que les enfants qui fabriquent les voitures en bambou font preuve de créativité car ils utilisent des outils imposés (bambous et élastique), et des conditions imposées car rattrapés par les lois de la nature comme la propriété des matériaux.

Souvent une idée créative reste floue jusqu’à ce quelle entre dans la phase de test ou de prototypage pour devenir alors une invention.

Einstein-innovation-everyones-job

2.   Les types d’innovation

Innovations d’entreprises et innovations sociales, voilà les deux principales catégories d’innovation. L’innovation sociale fait référence à toutes stratégies, concepts, idées et organisations qui répondent à des besoins sociaux de toute nature liés aux conditions de travail, d’apprentissage, de la santé, du développement de communautés et dans une certaine mesure qui viennent fortifier la société civile. Mais dans le cadre de cet article nous allons couvrir principalement les innovations dites d’entreprises.

  • Les grandes catégories (ou formes) d’innovation entrepreneuriales

La classification généralement adoptée est celle proposé par le Manuel d’Oslo (2005). selon elle, on distingue :

  • Les innovations de produit

L’introduction d’un bien ou d’un service nouveau. Cette définition inclut les améliorations sensibles des spécifications techniques, des composants et des matières, du logiciel intégré, de la convivialité ou autres caractéristiques fonctionnelles du produit.

Par exemple : le moteur à réaction (qui a bouleversé l’industrie aéronautique), les écrans tactiles, les diodes électroluminescentes (DEL ou LED).

  • Les innovations de procédé (process innovations)

La mise en oeuvre d’une méthode de production ou de distribution nouvelle ou sensiblement améliorée. Cette notion implique des changements significatifs dans les techniques, le matériel et/ou le logiciel de production.

 

  • Les innovations de commercialisation

La mise en oeuvre d’une nouvelle méthode de commercialisation impliquant des changements significatifs de la conception ou du conditionnement, du placement, de la promotion ou de la tarification d’un produit.

Par exemple, le low cost dans l’aviation (Southwest AirlinesEasyJetHOP !, etc.) est une innovation du modèle d’affaires qui nécessite souvent une modification importante des méthodes de production.

  • Les innovations d’organisation

La mise en oeuvre d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures de la firme. Exemple : travail à la chaine.

À côté de cette catégorisation du manuel d’Oslo, il y’a une classification toute aussi intéressante celle de Rebecca Henderson et Kim Clark. Selon eux les catégories d’innovation sont plutôt :

Innovation incrémentale

Modestes, graduelles, continuelles améliorations de techniques ou de produits existants ; l’innovation incrémentale ne change généralement pas fondamentalement la dynamique d’une industrie, ni ne requiert un changement de comportement des utilisateurs finaux.

L’innovation incrémentale ne bouleverse ni les conditions d’usage ni l’état de la technique, mais y apporte une amélioration sensible. Elle est souvent le fruit de la volonté de l’entreprise de conserver son avance technologique sur ses concurrentes.

On parle aussi pour désigner une légère innovation incrémentale, d’« amélioration de produit ».

Innovation radicale

L’innovation est dite « radicale » lorsqu’elle modifie profondément les conditions d’utilisation par les clients et qu’elle s’accompagne d’un bouleversement technologique.

Exemple d’innovation radicale : l’apparition de l’imprimerie, le passage du moteur à vapeur au moteur à explosion, du télégraphe au téléphone (fixe) (1877), du téléphone fixe autéléphone mobile (1983) ou encore le passage de la cassette vidéo VHS au disque DVD (1995) en attendant le passage du disque DVD (1995) au disque Blu-ray, etc.

Innovation architecturale

Le produit est considéré comme un ensemble de composants où chaque élément a une fonction spécifique et est lié avec les autres composants.

Il est donc nécessaire d’avoir une connaissance

  • sur les composants eux-mêmes et la façon de les intégrer dans un système
  • sur les liens entre les composants ou architecture qui existe au sein du produit.

Cette architecture-produit peut faire l’objet de l’innovation, qu’on qualifiera alors d’innovation architecturale. Ici l’innovation se fait sur les fonctionnalités de base du produit en question.

Par MBA MBOGNE.

Post Author: mbambogne