Les mutations possibles: Smart city Yaoundé ?

yde

En 2005, estimé à 1.8 millions d’habitants pour une superficie de 180 km2, 2.8 millions en 2015 la population de Yaoundé est en pleine croissance et avec elle une urbanisation rapide. Avec cette urbanisation, la nécessité de développer voir de changer radicalement les réseaux de distribution d’eaux et d’électricité. En dehors de l’eau et de l’électricité, l’accès au soin et à l’éducation, la sécurité des populations sont aussi de rigueur. L’ urbanisation rapide nous impose à nous tourner vers un modèle viable sur le long terme pour faire face à l’augmentation exponentielle de la population, afin de mettre l’accent sur les préoccupations liées aux ressources et d’intégrer les dimensions tant écologiques que technologiques. Une solution, pas très évidente serait de se tourner vers le modèle de ville intelligente ou smart city. Pas juste intelligente, mais intelligente et durable.

                Qu’est-ce qu’une ville intelligente et durable ? Le groupe spécialisé sur les villes intelligentes  et durables la définie comme étant : «Une ville novatrice qui utilise les technologies de l’information et de la communication et d’autres moyens pour améliorer la qualité de vie, l’efficacité de la gestion urbaine et des services urbains ainsi que la compétitivité tout en respectant les besoins des générations actuelles et futures dans les domaines économique, social et de l’environnement».  La mise en œuvre d’une telle ville passe par des mutations au niveau de la société, de l’économie, de l’environnement et de la gouvernance. Intéressons-nous donc aux moyens grâce auxquels nous pourrions espérer y arriver avec notre belle citadelle.

                Concernant la société, nous pourrions limiter les pertes de temps et diminuer les affluences dans les bureaux et ministères en rendant les demandes de service accessible en ligne. Les citoyens pourront suivre de bout en bout leur dossier sans toutefois se déplacer. Cette initiative pourrait aussi servir à limiter la corruption et certaines lenteurs administratives quand il s’agit de traiter des dossiers. Dans le domaine des transports, nous pourrions développer une cartographie en ligne de la ville de Yaoundé permettant de signaler en temps réel les zones embouteillées et celles de circulation libre. Favoriser, encourager les systèmes de réservations en ligne de billets de transport en commun (bus, train).

                Parlons à présent d’économie. Dans ce domaine, nous pourrions Favoriser, faciliter, encourager l’échange entre les entrepreneurs du domaine privée et les universités. Démystifier le commerce électronique et créer des festivals fortement médiatisés où des startups pourront venir faire connaitre leurs produits. Réduire les dépenses en Utiliser des ampoules LED pour les lampadaires publics et des capteurs pour contrôler l’éclairage en fonction de la luminosité ambiante. Doter les immeubles municipaux de thermostats et de systèmes d’éclairage intelligents, imaginez un éclairage qui peut se régler à distance, qui s’ouvre progressivement avec l’arrivée des occupants et qui détecte automatiquement la fermeture des bureaux.

                Pour l’environnement, doter les poubelles publiques de capteurs intelligents qui signalent automatiquement les autorités sanitaires lorsqu’elles sont pleines. Sensibiliser les populations quant à l’insalubrité et la pollution. Développer, sécuriser, entretenir les parcs, les réserves naturelles. Enfin concernant la gouvernance, l’Etat pourrait décider de mettre en place une plateforme où les citoyens pourront venir donner leurs avis sur des projets et des lois en utilisant le système « j’aime », « je n’aime pas » de Facebook.

                En définitive, les villes intelligentes et durables se situent dans une perspective à long terme qui leurs permettent de répondre aux besoins des générations d’aujourd’hui sans compromettre leur capacité à répondre à ceux des générations de demain. Avoir des idées c’est bien, mais il faudrait pourvoir les concrétiser. Alors, Yaoundé deviendra-t-elle smart ?

                                                                                                                              Joy Jedidja NDJAMA, 4GI.

Post Author: Joy NDJAMA