L’Economie numérique à la portée de tous?

              L’économie numérique qui autrefois n’était qu’un mot réservé à quelques professionnels du domaine de l’informatique, aujourd’hui suite au discours du chef de l’Etat à la jeunesse, est devenu le nouveau slogan, un terme populaire qui est repris parfois à tort. Il serait donc raisonnable de profiter de ce moment d’exaltation de ce concept pour essayer d’informer l’opinion publique sur l’importance de cette nouvelle forme d’économie.

La définition la plus simple de ce concept serait : L’ensemble des activités économiques et sociales obtenues grâce aux TIC (Technologies de l’information et de la Communication) et génératrices de revenus. Aujourd’hui acteur de croissance  dans le monde entier, l’économie numérique ne nous a pas encore révélé tout son potentiel. De nouvelles perspectives sont envisagées et grâce à elles,  nous  parviendrons à mettre de côté  la monnaie fiduciaire au profit d’une monétisation numérique. Au Cameroun, les activités de l’économie numérique sont visibles au travers de la production et de la vente de biens, services, contenus numériques et applicatifs, des logiciels informatiques, des applications mobiles. Ces différents contenus sont accessibles grâce aux  équipements de traitement de l’information et de la télécommunication (tablettes, ordinateurs Desktop, ordinateurs portables) mais aussi des équipements de l’électronique grand public (téléviseur, consoles jeux vidéo …). Au Cameroun nous pouvons citer en exemple le cardiopad, les sites e-commerces tel que JUMIA, les sites d’annonces comme VENDITO, les boutiques en ligne à l’instar d’AFRICA-SHOP, les réseaux professionnels tel que NJORKU, de nouveaux moyens de paiements en ligne  via les paiements mobiles Mtn et Orange Mobile Money qui s’utilisent de plus en plus sur les applications Android mais aussi sur les sites web.

 

L’économie numérique comprend le secteur des télécommunications, de l’audiovisuel, du logiciel, de l’Internet et les secteurs qui les utilisent en tant que cœur ou support de leurs activités. Elle  concerne donc le producteur du contenu numérique et le destinataire de ces produits ou services. A la vue de cette nouvelle définition il apparait immédiatement que l’économie numérique concerne tout le monde, nous y intervenons soit en tant que producteur soit en tant que consommateur. La plupart d’entre nous demeurent hélas uniquement des consommateurs, il serait donc plus judicieux de s’intéresser aux moyens  grâce auxquels un individu lambda peut devenir véritable acteur de cette nouvelle  économie en devenant un producteur. Pour cela un seul mot d’ordre : Innover. Antoine Riboud disait : “ L’innovation est une alliance entre recherche, marketing, instinct, imagination, produit et courage industriel”. Il a su en quelques mots nous informer sur tout ce qui faut savoir en termes d’innovation.

Cependant, l’économie numérique se heurte aux problèmes de protection de la vie privée et de la propriété intellectuelle. L’ensemble de ces nouvelles activités liées à l’essor de l’économie numérique nécessite un environnement juridique qui puisse répondre à ses spécificités.  Pour cela faudrait penser à protéger les nouvelles technologies par des brevets et les œuvres de l’esprit par des droits d’auteur. Au Cameroun, l’organe qui traite de la propriété intellectuelle est l’OAPI (Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle).

 

JOY JEDIDJA NDJAMA .

Post Author: Joy NDJAMA