Le bifton ou rien !!

Je suis dans l’embarras d’avouer que j’ai souvent été l’auteur de telles affirmations. Sur ce plan je suis à l’image et à la ressemblance de ma salle de classe, la 4GI. D’ailleurs si l’on y posait la question « Que voulez-vous être  ou faire après vos études ? », deux mots fuseraient de partout : pendant que les uns criaient « PDG » les autres scanderaient tout en cadence « le bifton, le bifton, le bifton … ». En effet la quasi-totalité des étudiants du GI et peut être de Polytech ne jurent que par deux mots : « valider » et « le bifton ». Ces deux mots s’étant érigés en véritable devise polytechnicienne. Mais est-ce là la vocation première des étudiants que nous sommes, et  des futurs ingénieurs que nous serons ? Pardonnez de ma part un peu de folie et laissez-moi vous répondre que NON !

En effet la vocation première d’un ingénieur est celle d’être un héros!  Véritable justicier masqué, l’ingénieur est celui qui, caché derrière la bannière de son entreprise ou de son laboratoire vient à bout des problèmes, des dangers et des cancers les plus virulents qui rongent la société. Connaissez-vous les noms des ingénieurs ayant conçu le système de freinage « ABS » ? Il est probable que non. Mais grand est le nombre de vies humaines que ce système a préservé. Le presque anonymat de ces concepteurs confirme nos dires : l’ingénieur est un justicier masqué. Ainsi sa principale préoccupation, le sujet de ses réflexions et sa motivation n’est ni le bifton ni la gloire mais est de relever les défis auxquels la société est confrontée. Et Dieu seul sait la diversité et le degré de difficulté des défis qui se dressent devant la société camerounaise. Entre autres nous avons : les défis énergétiques, alimentaires, industrielles, environnementaux, sanitaires et les défis des transports pour ne citer que ceux-ci. Ha ! Mais qui nous délivrera de tous ces défis ?  Est-ce l’ingénieur polytechnicien ? Malheureusement la plupart abandonnant leur noble vocation courent tête baissée vers le magot tant attendu, en dépit des souffrances sociétales.

De plus il est ahurissant de constater que l’idéal de toute une génération de polytechniciens a été réduit à avoir deux voitures (une personnelle, l’autre de service) et un salaire supérieur à 2 millions. Le « lemme du moi d’abord » étant connu et appliquer de tous, a pour conséquence « le corollaire des autres jamais ». Ainsi, ceux-là même qui étaient destinés à être des héros, des porteurs de solution se comportent comme des mercenaires, impatients d’amasser des richesses et de collectionner des postes aux noms grandiloquents. Quasi-personne ne se soucie du travail bien fait, quasi personne ne se soucie de l’excellence de ses compétences et de sa formation. Tout le monde veut valider peu importe la manière, pourvu qu’il sorte et qu’il ait du bifton. Au vu de ceci, c’est avec une certaine tristesse que je me remémore le discours de ce Président, discours dans lequel il remerciait sa mère,  parce que celle-ci lui avait inculqué et je le cite « l’ambition d’être utile ». Voilà ce qui manque aux polytechniciens : « l’ambition d’être utile ». Au lieu de cela tout le monde ne se préoccupe que de son propre ventre et de ses poches. Au vu de cette situation l’équipe « Hello World !!! »  bravant les tabous traditionnels, élève la voix pour dénoncer cette mentalité rétrograde, ennemi du développement de notre chère patrie le Cameroun.

Néanmoins nous refusons de perdre espoir et croyons qu’est en train d’émerger une nouvelle génération de polytechniciens, une nouvelle race de super-héros, dignes de porter le nom d’ingénieur. A cette nouvelle génération de polytechniciens désireuse de briser l’inertie et de sortir du schéma conventionnel pour accomplir des choses exceptionnelles nous disons : « Il n’y a pas de super-héros sans superpouvoirs. En effet Les défis auxquels fait face notre nation sont colossaux  et seul des superpouvoirs peuvent en venir à bout. Mais n’ayez crainte car vous en êtes doté. Citons en quelques-uns : le super pouvoir des mathématiques, celui de la thermodynamique, de la recherche opérationnelle, du calcul de structure etc… Autrement dit de la même façon qu’un super-héros remporte la victoire grâce à la maîtrise qu’il a de ses superpouvoirs, de même, vous ne viendrez à bout de ces défis que si vous maîtrisez profondément vos matières et vos domaines. Alors polytechnicien, tu sais ce qui te reste à faire : lis, comprends, maîtrises et assujettis chacun de tes cours, en un mot comme en trois,  bosse !!! »

En définitive notre souhait est que les polytechniciens dans leur ensemble prennent conscience qu’ils constituent en réalité la caste des esprits les plus vifs et les plus incisifs de leur génération. Et que de ce fait, cette génération attend beaucoup d’eux. Car comme on a l’habitude de le dire « de grand pouvoirs entraînent de grandes responsabilités ».

 

L’équipe Hello World !!!

Post Author: Team HelloWorld

1 thought on “Le bifton ou rien !!

    Réuel Nathan Ngassam

    (23 avril 2016 - 6 h 33 min)

    c’est très vrai et j’ai compris cela à mes dépends. Ne pas s’appliquer à l’école et oublier de que dans le travail on te demande d’appliquer ce que tu es censé connaitre. L’argent arrive forcément avec le travail. Recherchez premièrement les aptitudes précises et parfaites.

Commentaires fermés.