BATAILLE DE LANCEURS, BATAILLE DE MILLIARDAIRES

blueHorizon.jpg

Selon le communiqué publié par la société Blue Origin du milliardaire américain Jeff BESOS également fondateur de la firme américaine AMAZON, le lanceur nommé New Shepard (image plus haut) a décollé le 23 novembre 2015 à 11H21 heure locale depuis une base du Texas. Il a atteint une altitude de 100,5 kilomètres avant d’entamer sa descente à une vitesse de 7.000 km/h. A 1.500 mètres d’altitude, la fusée a rallumé ses moteurs pour freiner sa descente. Elle a finalement pu regagner le site de lancement à la verticale et tout en douceur à la vitesse de 190 km/h. La capsule qu’elle emportait avec elle a également fait un vol exemplaire regagnant la terre ferme à l’aide de ses parachutes à 11H32. Blue Origin venait ainsi de franchir un pas historique dans le domaine du spatial, pour la première fois, une entreprise américaine parvenait à faire atterrir en douceur une fusée qui venait d’être lancée.

L’autre avancé dans le spatial se produit dans la nuit du 21 au 22 décembre, la société SpaceX propriété du milliardaire américain d’origine sud-africaine ELON MUSK également fondateur de PayPal et actuel propriétaire de TESLA, fait décoller sa fusée Falcon 9 de Cap Canaveral, en Floride. Après quelques minutes, le premier étage de la fusée, le lanceur, s’est détaché à 200 km d’altitude. Il est ensuite revenu atterrir sur Terre en douceur (Image de droite).La partie supérieure de la fusée a, quant à elle, continué son ascension vers l’espace pour placer onze satellites en orbite basse autour du globe terrestre.

La réutilisation des lanceurs et donc la réduction des coûts est devenu le nouvel objectif de la course à l’espace. Mais leurs objectifs, tout comme les moyens utilisés, restent très différents d’un côté, SpaceX veut gagner de l’argent en lançant des satellites pour le compte de compagnies privées ou en ravitaillant la station spatiale internationale. Un partenariat a d’ores et déjà été établi avec la Nasa pour l’envoi d’astronautes sur la station à partir de 2017. Blue Origin vise de son côté le développement du tourisme spatial. Sa fusée est conçue pour transporter six personnes dans une orbite beaucoup plus basse que celle atteinte par SpaceX. L’objectif : faire ressentir aux touristes de l’espace l’absence de gravité durant une dizaine de minutes. En raison de cette différence profonde, les experts ont jugé l’exploit de SpaceX bien plus impressionnant que celui réalisé par Blue Origin en novembre dernier. Le lanceur est allé deux fois plus haut et possédait une mécanique bien plus complexe

by AG MBALLA

Post Author: MBALLA MOYO Albert Gabriel

élève ingénieur en cinquième année Génie Informatique à l'ecole nationale supérieure polytechnique de yaounde