Editorial : La rentrée académique à l’ENSPY

img_20160509_175227
MBIDA Marc Anthony

Septembre… Pour un grand nombre d’élèves, ainsi que pour nous, étudiants à Polytechnique, ce mot signifie la rentrée des classes. Moment convivial (retrouvailles!) et douloureux à la fois (la fin des vacances…), la rentrée des classes ne laisse personne indifférente. Cette rentrée scolaire 2016-2017 restera gravée dans l’histoire de l’École Nationale Supérieure Polytechnique de Yaounde  et particulièrement du département du Génie Informatique. Plusieurs changements y ont été effectués, des actions sont en cours, en vue de redorer le blason du label Polytechnicien.

Dans la liste des changements, les étudiants du Génie Informatique qui jusqu’à cette année étaient logés dans leur bâtiment originel, ont rejoint leurs promotionnaires dans le nouveau bloc pédagogique en sortant ainsi de la liste du seul département n’ayant pas encore été muté dans ledit bâtiment. Dans cette même lancé, nous pouvons saluer le dynamisme du Directeur, le Professeur AWONO ONANA, pour avoir fourni aux étudiants en spécialisations de  nouvelles chaises assises dont la qualité et la stratégie de distribution sont appréciées des étudiants. D’autre part le bâtiment du Génie Informatique a connu des retouches considérables qu’il s’agisse des murs repeints ou des réaménagements de certaines salles. Au bout de ce changement, se trouve une quête qui nous espérons, sera bientôt un acquis pour ledit département. Il s’agit d’une accréditation qui consistera à accroître la qualité de la formation polytechnicienne sur le plan international.

En somme, en se basant sur cette magnifique citation de Nelson Mandela,

<<L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde>>

, nous pouvons dire que c’est à nous de changer notre environnement grâce aux connaissances reçues, dans la mesure où des moyens ont été mis en place pour nous assurer une éducation de qualité, même s’il est vrai qu’il existe certains manquements comme : l’insuffisance de la couverture du campus par la connexion internet, la dégradation amorcée  des tableaux de certaines salles de classe, l’absence de luminaire pour pallier aux insuffisances des rayons solaires ou encore des bruits incessants qui pénètrent dans certaines salles de classe du fait de l’absence de protection des ouvertures et aussi l’indisponibilité des toilettes. C’est sur ce propos de Elisabeth Badinter

<<On va à l’école pour développer sa raison, pour réfléchir par soi-même, pour développer une pensée autonome>>

que nous vous souhaitons une très bonne rentrée scolaire en espérant que vous cultiverez davantage toutes ces notions durant l’année.

Marc Anthony MBIDA, 5GI,ENSP

Post Author: Team Hello World